Magic Times

Au temps de Camelot
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN HIATUS

Partagez | 
 

 A la recherche d'un père - Feat. Merlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aymeric Lockwood
avatar
Magicien en herbe


Messages : 37
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 28
Localisation : Camelot

Feuille de personnage
Age du personnage: 9 ans
Relations:
Statut: Célibataire

MessageSujet: A la recherche d'un père - Feat. Merlin   Ven 18 Mai - 4:59

    « Très bien sweetheart, je dois discuter avec le monsieur là-bas pour nous trouver un toit, à manger et peut-être même une place comme couturière...
    - Tu veux dire qu'il cache tout cela dans son ventre ? »
    s'interrogea à juste titre Aymeric, les yeux fixés sur l'énorme bedaine que traînait le dit-monsieur.

    Aussitôt, Daenarys lui asséna une légère tape derrière la tête -plus affectueuse qu'autre chose- avant de répondre d'un air entendu.


    « Non, mais il a le bras long, très long et si nous voulons rester et nous intégrer à Camelot, nous allons avoir besoin de son aide alors si j'étais toi je réfléchirais à deux fois avant de l'insulter. Bien entendu, comme je sais que tu ne sauras pas tenir ta langue tu vas aller jouer le temps que j'en termine avec lui, allez oust ! »
    Aymeric grommela sans aucune discrétion avant de commencer à s'éloigner, traînant des pieds, quand sa mère s'exclama pour une dernière recommandation « Et ne t'éloigne pas surtout ! ».

    L'enfant lui assura qu'il resterait dans le coin le temps qu'elle finisse sa besogne mais sitôt qu'elle lui tourna le dos, il afficha un éclatant sourire avant de s'élancer. Car soyons réaliste, ils venaient de débarquer à Camelot, la ville même où résidait le grand Arthur Pendragon et surtout, le père d'Aymeric, Merlin. Son père, celui qu'il n'avait jamais rencontré, celui dont il avait rarement entendu le moindre mot si ce n'est le nom et quelques qualités. Celui dont il n'avait cessé d'imaginer les traits depuis presque neuf ans sans pouvoir réellement y arriver. Celui qu'il avait toujours rêvé de rencontrer sans devoir trop l'espérer. Celui qui lui avait manqué, aussi étrange que cela soit-il pendant toute sa jeune vie. Non pas qu'il avait manqué d'amour, bien sûr que non. Il pouvait même dire qu'il avait été extrêmement chanceux de ce côté-là. Sa mère l'avait aimé bien plus qu'il était imaginable de le faire et pour cela, il lui en serait toujours reconnaissant. Elle avait fait de son mieux, essayant d'enrôler son rôle de mère mais également de palier au manque d'une figure paternelle. Pour se faire, elle l'avait initié au rudiment du combat au corps à corps dès lors qu'il s'était fait embêter par un des enfants du village. Ne jamais baisser le regard, ne jamais abandonner. Voilà ce qu'elle lui avait enseigné. Sauf si bien sûr, il risquait d'exposer sa magie et ainsi se retrouver en véritable danger.

    Globalement, Aymeric avait été un bon élève, bien que la partie « Savoir renoncer quand le danger est trop important » lui restait assez inconnue, an grand damne de la pauvre Daenarys qui redoutait le jour où son fils commettrait une erreur irréparable. Quand bien même, elle avait fait de son mieux pour qu'il devienne un adolescent puis un homme dont elle puisse être fière. Seule, désespérément seule. Et bien qu'elle se soit montrée à la hauteur et plus encore, Aymeric ne pouvait prétendre ne pas avoir besoin d'un père. Après tout, il avait été conçu d'après deux êtres, pas un mais deux. Il avait donc besoin de ses deux personnes. Voilà pourquoi, malgré l'amour infinie qu'il avait toujours reçu, il ne pouvait s'empêcher de partir en quête de ce jeune homme dont il ne savait presque rien, poussé par un sentiment si grand qu'il était hors de contrôle. Ce n'était pas un caprice d'enfant, c'était un besoin. Vital. Celui de combler ce vide en lui alors qu'il était à un âge où il construisait chaque jour l'homme qu'il deviendrait demain. Et avouons-le, celui de partager ce secret qui lui pesait tant malgré son jeune âge. La magie. Car Aymeric se considérait comme un sorcier avant d'être un enfant. Ce n'était pas un tord puisque s'il était capturé, il serait exécuté comme tel et son statut d'enfant n'y changerait strictement rien. Hors, cette pression était constante, quelque soit l'endroit où il se trouvait, qu'importe avec qui. Ce qui était plus douloureux encore, c'était de ne pouvoir la partager. Oh bien sûr sa mère savait. Elle savait que la magie coulait dans ses veines mais est-ce qu'elle pouvait réellement comprendre ? Aymeric en doutait. Tout comme lui ne pouvait comprendre la peine qu'elle portait d'avoir dû quitter famille et village.

    Courant à vive allure, il traversa en peu de temps la cours intérieur, prenant quand même le temps d'admirer les lieux avant de s’engouffrer dans le château, son cœur faisant des embardées dans sa poitrine. La pierre rendait l'endroit frais, agréable bien qu'un tantinet sombre. Aymeric leva les yeux à s'en tordre le coup, se demandant combien d'enfant comme lui il faudrait assembler pour arriver à toucher le plafond qui le surplombait, majestueux et immense. Un peu honteux, il s'épousseta rapidement des pieds à la tête car il devait l'avouer, il n'avait pas fière allure, encore moins dans un tel lieu. Grimaçant devant les tâches de terre ou d'herbes qu'il ne pouvait faire disparaître, il remercia silencieusement sa mère pour lui avoir arraché sa cape un peu plus tôt dans la journée, refusant qu'il « s’exhibe avec une telle guenille ». Même s'il ne l'avouerait jamais devant elle, il reconnaissait volontiers que sa cape aurait vraiment été l'élément de trop, ruinant la maigre image de dignité qu'il dégageait déjà. Tirant de toutes ses forces sur ses mèches brunes dans une dernière tentative pour les discipliner, il percuta lourdement un garde. L'homme qui lui faisait face ne bougea pas d'un cils, Aymeric par contre, atterrit les fesses les premières contre le sol de pierre avec un hoquet de surprise. Essayant de ne pas paniquer, il s'excusa aussitôt avec la mine la plus désolée et sincère possible, tout en prenant note combien celui qu'il avait en face lui était solide. « Ne jamais se mettre un garde à dos » pensa t-il tout en essayant de se relever, ébahi alors que des bruits de pas résonnaient derrière lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin
avatar
Puissant magicien et dragonlord
 Puissant magicien et dragonlord


Messages : 202
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 32
Localisation : Camelot

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 ans
Relations:
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: A la recherche d'un père - Feat. Merlin   Ven 18 Mai - 6:02





Merlin courait dans tout le château depuis le début de la journée. Etre le serviteur du roi, c’était un sacré gros boulot ! Il avait rarement une minute à lui. Il devait en plus de s’atteler à ses tâches habituelles veiller aux besoins de deux invitées qui avaient demandé l’asile politique suite à la prise au pouvoir de leur belle-mère et il fallait avouer que notre magicien préféré n’arrêtait pas de penser à la princesse Allana. C’était la première fois qu’il tombait sous le charme d’une autre fille que Freya et en plus, une princesse ! Mais il ne fallait pas rêver car il était certain que ce ne serait pas réciproque. Après avoir nettoyé la chambre du roi et de la reine, Merlin avait du s’occuper de recoudre les chemises d’Arthur et ensuite de nettoyer les écuries.

Heureusement, en ce début d’après-midi, il avait enfin un peu de temps devant lui et alors qu’il se dirigeait vers le laboratoire de Gaius où il vivait avec le vieux médecin, il sentit comme une aura de magie. Non, celle-ci n’était pas celle de la princesse Kristen Illarig. C’était une aura jeune mais déjà puissante. Curieux et en même temps intrigué, il changea de direction et se retrouva vers l’entrée du château où il aperçut un jeune garçon, environs une dizaine d’années, essayant de se relever tandis qu’un garde s’en allait, n’accordant aucune importance au petit garçon. Merlin eut un instant l’impression de se voir au même âge tellement que le gamin lui ressemblait. Non, ça devait être un pur hasard. Le choc une fois passé, il se rendit que c’était du gosse dont provenait l’aura de magie.


- Eh tout va bien petit ? Tu t’es perdu ?


Il n’avait aucune idée d’où cet enfant pouvait venir mais il n’allait pas tarder à le savoir. En attendant, il l’aida à se relever et à faire retirer les poussières qu’il avait sur lui. Même couleur de cheveux, même couleur des yeux … Merlin pourrait le faire facilement passer pour son petit frère s’il le voulait.

- Tu t’appelles comment ? Tes parents doivent se demander où tu es !

Il n’avait pas idée de l’identité de la mère de l’enfant, et encore mois celle du père. Merlin n’était pas au bout de ses surprises.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Lockwood
avatar
Magicien en herbe


Messages : 37
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 28
Localisation : Camelot

Feuille de personnage
Age du personnage: 9 ans
Relations:
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: A la recherche d'un père - Feat. Merlin   Ven 18 Mai - 9:32

    Le moins que l'on puisse dire c'est qu'en plus d'être tout en muscle, les gardes du château n'étaient pas vraiment amicales. Il ne fallait pas compter sur eux pour un sourire ou une quelconque aide. A peine l'enfant s'était-il excusé que son interlocuteur -Si tenté que le mot ait un sens puisque l'échange n'avait été que dans un sens- avait continué son chemin, sans lui prêter plus d'attention. Ainsi, Aymeric s'était résigné à se débrouiller seul quand deux mains le saisirent et l'aidèrent à se remettre sur ses pieds tandis qu'une voix résonnait près de ses oreilles. Occupé à se frotter le postérieur, essayant vainement d’atténuer une douleur persistante, il ne redressa pas immédiatement les yeux, répondant à la question du jeune homme la tête baissée.

    « Tout va bien, merci, j'ai juste heurté un mur ou du moins, ça en avait la force ! » admit Aymeric avec un large sourire avant de poursuivre tout en relevant les yeux. « Non, pas du tout, ma mère et moi venons habiter à Camelot et j'étais à la recherche de quelqu'un, mon p... »

    La suite mourut au creux de sa gorge tandis que son cœur se mettait à battre douloureusement, tapant comme un forcené dans sa poitrine. Ses yeux s'écarquillèrent tandis qu'il dévisageait celui qui lui faisait face. Ses lèvres s'entrouvrirent dans un halètement qu'il eut bien du mal à garder pour lui alors que ses jambes devenaient flageolantes. Cet homme... était son portrait craché, comme le lui avait révélé sa mère, bien malgré elle il y a quelques années de cela. Des yeux d'un bleu clair tout comme les siens. Des cheveux sombres, peut-être plus docile mais sans conteste de la même couleur que les siens. Les traits également, l'expression. Tout en cet homme rappelait l'enfant et ce dernier avait bien du mal à reprendre son souffle, tremblant de mil feuilles. Ça paraissait impossible et pourtant l'idée s'imprégnait déjà en Aymeric, refusant de s'y déloger. Cet homme... ne pouvait être que son père. Tout en lui le lui assurait. Tout en lui le lui hurlait. Sa mère n'avait donc pas menti, il était réellement son portrait craché. Aymeric s'était souvent demandé à quel point, aujourd'hui il en avait la réponse et elle était plus que déconcertante. La surprise était telle qu'il en demeura bouche bée, incapable d'aligner la moindre pensée cohérente ou le moindre mot.

    Toute sa vie, il n'avait désirait autre chose que de se trouver devant son père et maintenant que c'était le cas, il n'avait plus la moindre idée de la démarche à suivre. Il l'avait souvent imaginé, seul dans son lit le soir, mais jamais il n'aurait pensé que cette rencontre puisse être aussi intimidante et effrayante. Effrayante, oui car soudain, la réalité éclatait au visage de l'enfant. Cette réalité suivant laquelle l'homme qui se trouvait devant lui, Merlin, donc, n'avait pas la moindre idée qu'il avait un fils. Fils qui en l’occurrence était juste sous son nez. Jusqu'à présent, Aymeric n'y avait jamais vraiment réfléchi mais maintenant qu'il était au pied du mur, la peur d'un rejet l'envahissait. Et si Merlin n'avait tout simplement pas envie d'un fils ? S'il trouvait sa vie parfaitement satisfaisante telle qu'elle était et qu'il ne voulait pas s’encombrer d'un enfant tel que lui ? S'il le rejetait ? Sans même chercher à savoir quoi que ce soit sur lui. S'il ne voulait tout simplement pas de lui ? La panique s'était insinuée en lui et il n'arrivait tout simplement plus à respirer tandis que Merlin l'aidait à s'épousseter, ce que fit Aymeric avec des gestes tremblant. Il leva à nouveau les yeux vers le jeune homme, le dévisageant une fois de plus. Finalement, il aurait mieux fait d'écouter sa mère et rester auprès d'elle. Au moins, à ses côtés, il se serait senti en sécurité, pas comme maintenant alors qu'il était terrifié.


    « Je... » commença t-il d'une voix blanche « Je m'appelle Aymeric, Aymeric Lockwood. » réussit-il à balbutier malgré son teint livide et son sourire hésitant. « Ma mère voulait que je reste dans la cours intérieur mais j'étais impatient de rencontrer... quelqu'un. Quant à mon père... disons qu'il ne sait pas encore que j'existe donc il ne doit pas vraiment s'inquiéter à mon sujet. En fait, c'est lui que je recherchais mais je ne suis plus très sûr de faire ce qu'il faut désormais... » arriva t-il à finir, ses yeux fuyant à tout prix ceux de Merlin.

    Battant légèrement des bras pour essayer vainement de se redonner une quelconque contenance il ouvrit de nouveau la bouche, même s'il connaissait déjà la réponse.


    « Et vous, comment vous appelez-vous ? Vous travaillez ici, au château ? Peut-être comme serviteur du Roi ? » laissa t-il échapper avant de se figer, conscient de son erreur.

    S'insultant silencieusement de toutes les injures qu'il connaissait, il grimaça légèrement, baissant le regard vers ses vieilles chaussures usées comme si elles détenaient soudain les trésors les plus convoités du royaume. Il était vraiment un idiot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin
avatar
Puissant magicien et dragonlord
 Puissant magicien et dragonlord


Messages : 202
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 32
Localisation : Camelot

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 ans
Relations:
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: A la recherche d'un père - Feat. Merlin   Mer 30 Mai - 5:26





Le jeune garçon remercia Merlin dés que celui-ci l’avait aidé à se remettre sur ses deux pieds, les yeux encore baissés :

Aymeric : « Tout va bien, merci, j'ai juste heurté un mur ou du moins, ça en avait la force ! Non, pas du tout, ma mère et moi venons habiter à Camelot et j'étais à la recherche de quelqu'un, mon p... »

Le magicien fut surpris que le petit garçon, qui s’était mis à sourire un instant, s’arrête subitement lorsqu’il dit être à la recherche de quelqu’un. Il n’avait pas fini sa phrase mais Merlin avait bien compris qu’il s’agissait de son père. Apparemment, lui aussi n’avait pas connu le sien et n’avait été élevé que par sa mère. Il se voyait un peu plus en lui. Merlin fronça un peu les sourcils, inquiet ou plutôt intrigué par le comportement du jeune garçon qui le dévisageait de surprise, reprenant avec difficulté son souffle, n’osant plus rien dire pour l’instant. Le magicien n’avait vraiment aucune idée du lien qui l’unissait à cet enfant. Comment va-t-il réagir lorsqu’il saura qu’il s’agit en réalité de son fils, un fils qu’il n’a jamais connu et dont il ne soupçonnait même pas l’existence ? Un peu comme Balinor, son propre père, avait connu mais la situation n’était pas la même ! Merlin n’avait pas été obligé de fuir pour se cacher d’Uther - qui au passage n’était plus de ce monde - et jusqu’ici, personne à sa connaissance, du moins à part Gaius, n’était au courant de son secret magique. Mais malgré tout, l’amour d’Hunith n’avait jamais pu combler l’absence de Balinor dans la vie du jeune homme.

- Tu es sur que ça va ?

Le gamin semblait soudain terrifié. Pourtant, Merlin n’était pas le genre de personne capable de s’en prendre à un enfant. Il était bien trop gentil et trop doux pour être quelqu’un de méchant. Le petit garçon n’avait donc rien à craindre. Ce dernier essaya de parler mais d’une voix blanche mais il balbuta un peu tout en se présentant. Du moins, c’était ce qu’il essayait de faire.

Aymeric : « Je m'appelle Aymeric, Aymeric Lockwood. Ma mère voulait que je reste dans la cours intérieur mais j'étais impatient de rencontrer... quelqu'un. Quant à mon père... disons qu'il ne sait pas encore que j'existe donc il ne doit pas vraiment s'inquiéter à mon sujet. En fait, c'est lui que je recherchais mais je ne suis plus très sûr de faire ce qu'il faut désormais... »

Lockwood ? Ce nom n’était pas inconnu à Merlin car il y avait une famille Lockwood à Ealdor. D’ailleurs, sa meilleure amie d’enfance, Daenarys, était une Lockwood. Il avait toujours adoré la jeune fille avec qui il formait un trio au temps où il vivait encore dans son village natal et que Will était encore des leurs. Tous les deux avaient fini par découvrir le secret du jeune magicien et l’avaient gardé pour eux. Mais elle a disparu du jour au lendemain sans leur donner d’explication à ses parents, ni à Will et à Merlin. Le fait que le jeune Aymeric cherchait son père qui ne connaissait pas son existence. Cela rappelait à Merlin un peu trop son histoire. Mais au fait, cet gosse avait quel âge ? Pas plus de neuf ou huit ans ? Aymeric commençait vraiment à l’intriguer. Et si … Non, c’était impossible ! Il ne l’avait jamais fait ! Pas qu’il s’en rappelle en tout cas. Quoique c’était suite à une petite virée entre amis l’année de ses quinze ans que Daenarys est devenue étrange peu après avant de disparaître mystérieusement.

Aymeric : « Et vous, comment vous appelez-vous ? Vous travaillez ici, au château ? Peut-être comme serviteur du Roi ? »

L’enfant se figea tout de suite, comme s’il se rendait compte d’une erreur.

- Merlin et oui je travaille ici ! Pourquoi veux-tu savoir si je suis le serviteur du roi ? Est-ce que cela aurait un lien avec ton père que tu cherches ?


Le cerveau de Merlin réfléchissait très vite et il sentait que cet enfant lui cachait quelque chose qui avait un lien avec Daenarys.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la recherche d'un père - Feat. Merlin   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'un père - Feat. Merlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche cape neuve du père noël (et le pantalon du cygne)
» Recherche Père Noël
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» [Recherche] Mctoran ou Matoran de Mata Nui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Times :: Le château de Camelot :: Les couloirs et escaliers-